Témoignage de ma pratique du FlyYoga©

En 2015, j’étais à la recherche d’une nouvelle pratique corporelle qui permettrait un travail d’assouplissement et de renforcement musculaire dans le respect du corps ; associé à un lâcher-prise et un épanouissement sur le plan émotionnel. C’est pourquoi j’ai souhaité tester le FlyYoga©. Les trois cours d’initiation avec Florie Ravinet, la fondatrice, m’ont conforté dans mon choix. 

Les cours de Fly Yoga « initiation » et « doux » sont bien structurés dans le temps. Ainsi, ils commencent par un temps de centration sur soi ; avant de poursuivre par un temps d’échauffement avec des postures relativement simples. Ensuite, nous enchainons avec des postures un peu plus physiques qui permettent un travail de renforcement musculaire. Et la séance se termine par une phase de détente. Tout au long de l’année, les postures proposées évoluent au rythme des participants. L’apprentissage est progressif, en douceur, chacun à son rythme.

Tout se déroule dans une atmosphère bienveillante et ludique. Que cela soit avec Florie ou les autres intervenants, nous sommes appelés par notre prénom et au début de chaque cours, on nous demande comment on se sent, dans quelle énergie on est, si on a des douleurs… Le professeur guide, encourage, accompagne par sa présence, mais ne brusque pas, ne force pas. Il prête une attention à chaque participant, corrige les postures, adapte une proposition si besoin. Le nombre de participant limité à 12 personnes favorise cette disponibilité. 

Enchainer des postures avec, puis dans un hamac en suspension à une certaine distance du sol procure de nouvelles sensations et invite au dépassement de soi, notamment par la gestion de la peur de la chute et des déséquilibres. En effet, sur les premiers cours, la majorité des participants perdent leurs repères. Ces postures dans le hamac contribuent à faire travailler nos systèmes vestibulaire (récepteurs dans l’oreille interne qui réagissent aux mouvements de la tête et contribue à la gestion de l’équilibre) et proprioceptif (récepteurs se situant au niveau musculaire et articulaire qui informent de notre position dans l’espace et des segments de notre corps entre eux). Il faut s’acclimater à l’instabilité du hamac, à son mouvement, à retrouver des repères. Au fil des cours, je trouve mes repères dans le hamac, organise mieux mes mouvements, trouve plus aisément mon équilibre, ressent mieux mes appuis et comment gérer le transfert du poids du corps ; le tout dans un mouvement économique.

Il y a un équilibre entre les postures et contre-postures ; c’est-à-dire une alternance des postures qui activent les chaines musculaires situées à l’arrière et celles situées à l’avant du corps. Cela favorise un équilibre postural et maintient la souplesse de la colonne vertébrale, renforce l’axe et équilibre son alignement.

La première fois que j’ai fait la première posture tête en bas, j’ai retrouvé la joie enfantine du cochon pendu que je faisais dans le jardin sur un trapèze. Et j’ai senti mon dos s’étirer tout en douceur. Ici, nous amenons notre tête vers le sol, dans un mouvement lent, contrôlé. Pour d’autres postures, après avoir au préalable bien positionné notre hamac autour de nos jambes, ce qui assure notre sécurité, nous sommes invités à nous laisser tomber dans le vide la tête la première. Se laisser chuter peut être un sacré challenge qui nécessite confiance et lâcher prise. Il n’est pas très naturel de se laisser tomber ainsi ; surtout que la recherche de l’humain est le redressement. Le bébé met des mois à l’acquérir, à apprivoiser la pesanteur pour marcher et gérer les nombreux déséquilibres engendrés par notre condition de bipède. 

De façon générale, les cours de Fly Yoga© favorisent l’accueil de ses émotions, sans les juger, sans se juger. Une émotion est un mouvement énergétique qui nous apprend quelque chose sur nous. Il ne faut pas chercher à la refouler, mais au contraire la vivre, l’accepter. On y apprend à dépasser ses appréhensions, voire ses peurs, dépasser certains blocages musculaires ou émotionnels sans se faire violence. C’est parfois respecter ses limites, accepter d’aller à son rythme. On y apprend à être dans le moment présent, à lâcher prise, à ne pas chercher à tout contrôler, à ne pas se donner des objectifs irréalisables ou par rapport aux autres. Se sentir en harmonie avec soi ; son corps, son esprit, ses émotions.

La dynamique de groupe initiée et favorisée par Florie crée une énergie positive qui vous porte et vous soutient pour aller plus loin. Il y a une réelle ambiance non jugeante et d’entraide entre les participants. Les hamacs sont positionnés de telle sorte que les participants se font face et sont proches les uns des autres afin de pouvoir dans certaines postures travailler par deux.

Les temps de détente dans le hamac offrent une sensation d’enveloppement, de rassemblement de cocon. Ce portage par le hamac englobant quasiment tout notre corps associé à un léger bercement peut être un réel moment ressource, qui contribue au lâcher prise.

Bien sûr, le professeur est vigilant, tout au long du cours, à favoriser une respiration fluide et en adéquation avec les postures et mouvements.

Le temps de détente au tapis, en fin de cours, permet un retour au sol, un ancrage, un relâchement du corps dans le sol. Notre corps est à la fois léger et lourd sur le sol, on sent ses muscles détendus, libérés des tensions, notre esprit est serein, la respiration et le pouls diminue, tout notre être se repose. Et nous nous quittons en nous remerciant.

En sortant d’une heure de FlyYoga©, je me sens à la fois fatiguée et ressourcée ; sereine et dynamique ; légère et ancrée. 

Pour en savoir plus :

Site Internet de Florie Ravinet

http://www.fly-yoga.fr/concept/  

 

%d blogueurs aiment cette page :